Le Ministère de la Santé Publique s’active pour la lutte contre le Paludisme

En cette saison pluvieuse la population de la République Centrafricaine connait une recrudescence des cas de Paludisme. A cet effet, une réunion de coordination nationale des partenaires de la lutte contre le Paludisme en République Centrafricaine a été organisée dans la salle de conférence du stade 20 000 places le 07 août dernier sous l’égide du Directeur de Cabinet par Intérim du Ministère de la Santé Publique Docteur Valentin GOANA, pour discuter des défis à relever et planifier les activités de lutte contre cette maladie.
Dans son allocution, le Docteur Valentin GOANA a décrit la situation épidémiologique du Paludisme qui s’inscrit d’ailleurs en tête de liste de toutes les pathologies enregistrées dans les formations sanitaires du pays et qui interpelle la mobilisation du capital humain et des institutions partenaires. Selon lui, cette situation est due aux évènements qu’a connus la République Centrafricaine car la lutte contre le Paludisme a connu de problèmes tels que, de nombreuses formations sanitaires qui ne peuvent pas offrir de manière adéquate les services de lutte contre le Paludisme à leur population, l’absence de partenaires pour appuyer la mise en œuvre de certaines interventions antipaludiques vers des régions d’accès difficile, les difficultés pour le Service National de lutte contre le Paludisme et les structures décentralisées du département en charge de la Santé, à s’approprier de nombreuses interventions mises en œuvre à travers le pays par les institutions partenaires.
Succédant au Directeur de Cabinet par Intérim du Ministère de la santé Publique, Docteur Méthode MOYEN, chef de service du Programme National de lutte contre le Paludisme revient sur les activités de distribution des Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action (MILDA) dont la deuxième phase en ce qui concerne Bangui vient de s’achever. Cette phase de distribution à Bangui est un succès a-t-il ajouté. Bientôt nous allons démarrer la deuxième phase à l’intérieur du pays en collaboration avec la Fédération Internationale de la Croix Rouge (FICR).
Au cours de cette réunion, deux présentations ont été faites : l’une, sur l’état de préparation et chronogramme de la campagne de distribution des Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action (MILDA) hors de Bangui et l’autre sur la Réduction de la morbidité et la mortalité liées au Paludisme chez les enfants de moins de cinq (5) ans et des femmes enceintes dans les préfectures sanitaires.
Il faut signaler que lors de cette deuxième phase qui va bientôt démarrer à l’intérieur du pays, on distribuera une MILDA pour deux personnes contrairement à la première phase dont on distribuait une moustiquaire par ménage.
EDSON

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s