L’ANJFAS s’attaque au VIH et au Sida dans les camps des déplacés de Bangui

L’Association Nationale des Jeunes Femmes Actives pour la Solidarité (ANJFAS) s’organise pour impliquer la question du VIH et du Sida dans les urgences humanitaires des personnes déplacées dans la ville de Bangui.

C’est dans le cadre du projet « contribution à l’élimination de la transmission de la mère à l’enfant du VIH et au continuum de soins des personnes vivant avec le VIH dans les sites des déplacés à Bangui, Bimbo, Bégoua », projet appuyé par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) que l’ANJFAS va mettre en œuvre ces activités en collaboration avec la direction de lutte contre les IST, la Tuberculose et le VIH/Sida et le Groupe de Soutien PTPE.

Dans un contexte sécuritaire et humanitaire difficile, cette activité vise à identifier toutes les femmes enceintes dans les sites des déplacés, les enfants nés des mères séropositives, les enfants infectés, les enfants nés dans les sites, les femmes séropositives sous traitement, les victimes des violences sexuelles et autres personnes vivant avec le VIH (PVVIH) qui sont sous prophylaxie et sous traitements antirétroviraux afin d’organiser leur prise en charge à travers des services installés dans ces différents sites.

« Nous avons constaté que la question du VIH n’est pas intégrée dans les urgences humanitaires. C’est pourquoi nous avons orienté ce projet pour faire face à ce manquement. Nous avons identifié 6 sites d’interventions sur une cinquantaine des sites identifiés par l’UNICEF », a expliqué le Coordonnateur de l’ANJFAS, Cyriaque Ngombe.

Depuis la violence du 5 décembre 2013, la population banguissoise a connu un déplacement massif dans plusieurs sites, fuyant les exactions des ex-rebelles de la Séléka au pouvoir et des groupes d’autodéfenses ‘’Anti-Balakas’’ (Anti-Machettes). Les données officielles font état de 400.000 déplacés dans Bangui qui vivent dans des conditions humanitaires chaotiques.

Pour réussir cette activité, un atelier de formation a été organisé au profit des 40 animateurs communautaires de l’ANJFAS et du Groupe de Soutien PTPE, mardi 31 décembre au Centre Protestant pour la Jeunesse (CPJ).

MM. Daouda Mounian de l’UNICEF, Cyriaque Ngombe de l’ANJFAS, Théodore Drapeau du Groupe de Soutien PTPE et Dr. Henri Diemer, Directeur de lutte contre les IST, la Tuberculose, le VIH/Sida ont facilité cette rencontre visant à renforcer la capacité de ces acteurs de terrain sur cette problématique de la prise en charge des PVVIH en situation des conflits.

Cette formation basée sur la méthode participative a permis de renforcer les compétences des participants sur les techniques d’identification et de mobilisation des groupes cibles de ce projet d’urgence VIH.

En Centrafrique, le taux de transmission du VIH parents enfant est de 12%.  Les femmes enceintes, 59% ne fréquentent pas les formations sanitaires pour le suivi de la grossesse et près de 15%  des femmes qui sont admises à la consultation prénatale n’admettent pas le test de dépistage du VIH.

D’une manière générale, l’épidémie du VIH et du Sida est de type généralisée avec un taux de prévalence de 4,9% sur une population d’environ 5 million d’habitant.

 Fridolin Ngoulou

Publicités

2 réponses à “L’ANJFAS s’attaque au VIH et au Sida dans les camps des déplacés de Bangui

  1. Bonjour!

    Mon nom est Ruby Irène Pratka et je suis journaliste pour l’émission radio Le Monde Bouge, sur CHYZ 94.3 à Québec…j’essayais de rentrer en contact avec l’ANJFAS pour un reportage sur ls place des femmes en Centrafrique…pourriez-vous me filer un adresse courriel ou un num. de tel. si vous en avez? Merci beaucoup! (irenepratka1@gmail.com)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s