Obo : Les personnes vivant avec le VIH manquent de médicaments

Plus de 571 personnes vivant avec le VIH et sida dans la sous-préfecture d’Obo un localité située à l’EST de la Centrafrique connaissent une rupture de médicaments depuis plus de deux mois et demie.

22222222Ces personnes vulnérables appellent les structures humanitaires et le gouvernement centrafricain à voler à leur secours. « Nous avons passé deux mois sans un comprimé de cotrimazol, tout en sachant que ce sont des médicaments que nous devons prendre au quotidien, en plus nous traversons une crise alimentaire, ce qui constitue un danger pour notre santé », s’est alarmée la présidente du Réseau centrafricain des personnes vivant avec le VIH et sida de la ville d’Obo, Mme Jeanne Naddy.

 Elle a par ailleurs souligné que  l’équipe a tenu une réunion afin de trouver une solution, mais rien n’est fait. Pour le médecin chef de l’hôpital d’Obo, Romaric Zarambo, c’est l’acheminement des médicaments de Bangui vers Obo qui pose problème. « Les médicaments sont disponibles mais c’est le transport qui pose problème », a-t-il renchérit. Docteur Zarambo, qui a reconnu la durée de la rupture, selon ses termes cela peut développer des résistances, des nouvelles maladies opportunistes et même des cas de décès, chez des personnes vivant avec le VIH et sida.

Publicités

Une réponse à “Obo : Les personnes vivant avec le VIH manquent de médicaments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s