Bangui : Le camp des déplacés de Saint Paul confronté aux difficultés d’hygiène

Environs quatre mille personnes, selon l’UNICEF ont trouvé refuge au niveau de l’église et du séminaire Saint Paul de Bangui.

déplacésCes dernières vivent dans des conditions d’hygiène assez inquiétantes aujourd’hui après plus de dix jours où elles sont sur place. Cette situation est due au manque de toilettes et de poubelles. Au départ, les déplacés internes avaient trois toilettes à leur disposition. « …Avec trois toilettes, beaucoup de personnes étaient obligées de déféquer dans la nature », nous a confié un père de famille qui s’inquiète de cette situation.

Pour lui, cette situation est un risque réel de maladies pour ceux qui se trouvent au niveau de ce camp. Cette inquiétude est partagée par les responsables de l’église et du séminaire Saint Paul. En occurrence l’abbé Arnauld Martial Koyawili, directeur des études au séminaire Saint Paul de Bangui. « Nous avons des séminaristes sur place en ce moment.

Les sœurs et frères sont venus s’ajouter à ce nombre et nous sommes débordés aujourd’hui. Je pense que les toilettes que nous avons ne peuvent pas suffire pour tout le monde. Aussi, beaucoup de compatriotes vont dans la brousse et de nombreux enfants sont obligés aussi d’aller dans la cour et parfois sur le terrain ce qui rend aujourd’hui irrespirable l’air », a relevé Arnauld Martial Koyawili.

Face à ce danger, l’UNICEF a fait construire quelques latrines traditionnelles pour réduire les risques potentiels de maladie que courent les déplacés internes qui se trouvent aujourd’hui au niveau du camp de Saint Paul. C’est une dizaine de toilettes qui sont montées à cet effet.

En plus des jeunes déplacés qui se sont organisés pour réglementer l’utilisation de toutes les toilettes. Aristide Zingazo, l’un de ces jeunes a expliqué les motivations de cette initiative. « Après quelques jours passé ici dans ce camp, nous nous sommes rendus compte qu’il y a risque de maladie et de contamination. L’UNICEF et les autres ONG nous ont permis de percevoir ces dangers.

C’est pourquoi nous nous sommes organisés en équipe de surveillance des toilettes. Nous avons repartis les quelques toilettes entre femmes, enfants et hommes », a-t-il fait savoir. Celui-ci a ajouté que les enfants doivent être accompagnés par leurs parents avant d’avoir accès à leurs toilettes. En plus, nous nettoyons chaque jour ces lieux pour qu’ils restent propres. Notre objectif c’est d’écarter les dangers de maladies et de contamination qui pèse sur ceux qui sont sur place ».

Selon les chiffres des agences des Nations Unies, c’est environs cent mille personnes qui ont trouvé refuge dans plusieurs camps dans la ville de Bangui suite aux violences déclenchées le 5 décembre par les milices anti balaka.

 Cris C.

Publicités

Une réponse à “Bangui : Le camp des déplacés de Saint Paul confronté aux difficultés d’hygiène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s