Dékoa : 6 mois de rupture des ARV pédiatriques

La ville de Dékoa située dans la préfecture de la Kemo manque des antirétroviraux pédiatriques depuis janvier dernier. Cette rupture empêche la prise en charge des enfants infectés par le VIH de la localité avec comme conséquences le développement de la résistance et le décès de certains enfants. Par contre, des ARV adultes disponibles pourront couvrir le mois de juin.

Selon les informations, cette rupture est liée au pillage de l’hôpital de Dékoa lors de la rentrée des éléments de la Séléka dans la ville.

Les parents des enfants infectés lancent un SOS à la Coordination Nationale du Comité National de Lutte contre le Sida au ministère de la santé afin de voler au secours de ces enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s