Berberati : La peur empêche les PVVIH à s’en procurer des ARV

Depuis l’occupation de la ville de Berberati chef lieu de la préfecture de la Mambéré Kadéi par la coalition Séléka, les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) ne se rendent plus au centre de prise en charge pour chercher des antirétroviraux (ARV). Ils craignent les menaces des éléments de la Séléka et la stigmatisation, nous a rapporté notre correspondant dans la ville. Selon lui, les ARV sont disponibles sauf que les PVVIH sont dominées par la peur. Pour la dispensatrice des ARV Stéphanie Pouya, la préfecture dispose d’un stock pouvant couvrir une période d’un mois. Le Centre de Dépistage Volontaire reste hermétiquement fermer et le suivi des patients est assuré pour le moment par les volontaires de la croix, qui font des suivis à domicile des patients, nous a confirmé M. Ali Djibrile Mahamat, président de la croix locale de la Mambéré Kadéi. En conséquence, la présidente du réseau des PVVIH de la Mambéré Kadéi Mlle Gisèle Koyaya a annoncé le décès des deux PVVIH suite au manque de suivi du traitement et de bonne alimentation en ce moment de trouble que les éléments de la Séléka ont provoqué dans la ville.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s