Bambari : 8 malades du sida sont décédées à cause du manque de médicament

La rupture des Antirétroviraux dans la ville de Bambari a fait des victimes. Huit malades du Sida ont succombé la semaine dernière à cause du manque des médicaments et de prise en charge alimentaire. Par ailleurs, les quatre autres personnes sont admises d’urgence à l’hôpital pour des soins intenses. Selon les informations recueillies par nos confrères du réseau des journalistes des droits de l’homme, le centre de prise en charge ne dispose plus des ARV depuis l’occupation de la ville en décembre 2012 par la coalition Séléka. Cette rupture a provoqué des résistances chez les patients qui suivent le traitement.  Selon d’autres sources que nous avons jointes au téléphone, le dysfonctionnement du Réseau Centrafricain des Personnes Vivant avec le VIH de Bambari a ralenti le combat contre cette pandémie. Les médicaments de lutte contre les infections opportunistes manquent aussi la ville.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s