Bria : Le CDV fonctionne tant bien que mal

Le Centre de Dépistage Volontaire (CDV) de Bria fonctionne grâce à M. Aroune Côme (Chef du Centre) et de Mme Odette Sakadé chargée de l’Information Education et Communication (IEC). Le laborantin ayant fui les conflits, le laboratoire est géré par M. Mathurin Kolokasse, major de l’hôpital universitaire de Bria. S’agissant de la prise en charge médicale des personnes vivants avec le VIH (PVVIH), peu avant le 10 décembre 2012 date à laquelle les rebelles de la Séléka ont lancé des attaques contre les localités des provinces, les spécialistes de santé en charge de la lutte contre le VIH et le Sida ont fait la provision des antirétroviraux (ARV). C’est ainsi que depuis le début des hostilités jusqu’à ce jour, les PVVIH n’ont pas connu la rupture des ARV car d’après les responsables sanitaires,  l’hôpital est régulièrement approvisionné par avion. Selon ces sources, environ 200 patients ont accès aux ARV par mois. Ceux qui n’ont pas accès aux ARV sont les patients qui ont fui la ville à cause de l’insécurité. Seulement, ces responsables déplorent le cas des quatre décès dus au sida pendant le premier trimestre de 2013.  Toutefois, les PVVIH déplorent aussi le manque de prise en charge nutritionnelle et le personnel de la santé ne parviennent pas à couvrir les villages périphériques à cause de la carence des moyens logistiques et financiers.  A titre de rappel, Bria, chef lieu de la préfecture de la Haute-Kotto est située à 595 Km de Bangui au nord-est de la République Centrafricaine. Cette ville a connu récemment un conflit intercommunautaire opposant les Goula (UFDR) aux Rounga (CPJP). Elle est assiégée depuis décembre dernier par la coalition rebelle Séléka qui l’a érigée en base arrière. Selon les résultats des enquêtes MICS4 de 2010, le taux d’infection à VIH dans la préfecture de la Haute-Kotto est de 8,5%.  Ces crises militaro-politiques à répétition remettent non seulement les efforts déployés par les acteurs de lutte contre le VIH et le Sida à cause mais risquent d’aggraver le taux d’infection à VIH et au sida.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s