Bouar : augmentation du nombre des PVVIH

Le déplacement des populations vers la ville de Bouar chef lieu de la préfecture de la Nana Mambéré a augmenté le nombre des PVVIH ayant besoin du traitement. Le réserve des ARV pour trois mois destiné aux patients de la Nana Mambéré est obligé de servir les déplacées de Bozoum, Bocaranga et autres villes qui s’séjournent actuellement à Bouar. Pour le moment, rien ne rassure que les activités de sensibilisation vont reprendre normalement dans cette préfecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s