BOALI : Le dépistage volontaire constitue une préoccupation pour les pairs éducateurs

Ils ont sensibilisé les conducteurs de taxi moto de Boali sur les réticences des hommes au dépistage et leur vulnérabilité à l’infection du VIH, mercredi 12 Décembre 2012. Ces conducteurs de taxi moto sont souvent sous l’influence des drogues dont celui appelé communément « tramadol » et aussi l’alcool. Ce qui les expose aux risques de contamination à VIH.
Dans la même activité, ces pairs éducateurs se sont entretenus avec les commerçantes (ouali-gala) du marché de Boali sur les différents moyens de prévention contre le VIH et le Sida, l’abstinence sexuelle, la fidélité entre les couples et le port correct des préservatifs et surtout le préservatif féminin. La suite du programme prévoit une sensibilisation avec les minorités peulhs du quartier Harandé et les élèves du CEG de Boali ce week-end. Le but de ces activités est de pousser les différentes couches socio professionnelles de Boali au dépistage volontaire précoce, seule porte d’entrée à une prise en charge efficace. Rappelons que six (6) animatrices de l’association nationale des jeunes femmes actives pour la solidarité (ANJFAS) de Boali ont également sensibilisé les femmes vertueuses de la fraternité St Joseph de la paroisse St Pierre de Boali toujours sur l’intérêt du dépistage volontaire mardi passé. Des bons de dépistage ont été distribués à ces femmes.

De notre confrère Fidèle Ngombou de la radio ICDI de Boali.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s